Alphonse de Lamartine - Printemps

Soumis par Françoise Polack le dim, 14/11/2010 - 23:00

Le chaume et la mousse
Verdissent les toits ;
La colombe y glousse,
L'hirondelle y boit ;

Le bras d'un platane
Et le lierre épais
Couvrent la cabane
D'une ombre de paix.

La rosée en pluie
Brille à tout rameau ;
Le rayon essuie
La poussière d'eau ;

Le vent qui secoue
Les vergers flottants,
Fait sur notre joue
Neiger le printemps.
 

 
 

 

Guy de Maupassant - Nuit de neige

Soumis par Françoise Polack le sam, 13/11/2010 - 23:00

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.

Déménager - Georges Pérec

Soumis par Françoise Polack le jeu, 11/11/2010 - 14:00

Quitter un appartement. Vider les lieux. Décamper.
Faire place nette.
Débarrasser le plancher.
Inventorier ranger classer trier
Éliminer jeter fourguer
Casser
Brûler
Descendre desceller déclouer
Décoller dévisser décrocher
Débrancher détacher couper tirer
Démonter plier couper
Rouler
Empaqueter emballer sangler
Nouer empiler rassembler
Entasser ficeler envelopper
Protéger recouvrir entourer
Serrer
Enlever porter soulever
Balayer
Fermer
Partir.

Henri Pourrat - Le clos levant

Soumis par Françoise Polack le jeu, 11/11/2010 - 14:00

Lorsque le soleil se lève,
Il se lève sur un clos:
La fraise y vient sous la fève,
Le cassis sous le bouleau.

Loin des fumées du village
Et des jardins en casiers,
Un clos qui sent le sauvage,
Plein d'ombre et de framboisiers.
J'entends le vent des collines
Qui m'apporte son odeur
De cerfeuil et de racine,
Son goût d'herbe de senteur.

Juste un toit pour notre couette
Les nuits sont fraîches l'été,
Et puis comme l'alouette,
Y vivre de liberté.

Christian Poslaniec - Ma collection

Soumis par Françoise Polack le jeu, 11/11/2010 - 13:00

Tous les baisers
Qu'on m'a donnés
Toutes les bulles de tendresse
et tous mes colliers de caresses
j'en fais la collection...

Peut-être il poussera
Des forêts d'arbres à bises
Des buissons tendres de murmures
Un hérisson aux doigts très doux
Lorsque je sèmerai
Ma collection, en mai !

Tous les baisers
Qu'on m'a donnés
Toutes les bulles de tendresse
et tous mes colliers de caresses
je les garde bien au doux
dans un beau coffret à bisous.

Jacques Prévert - Etranges étrangers

Soumis par Françoise Polack le mer, 10/11/2010 - 23:00

Kabyles de la Chapelle et des quais de Javel
hommes de pays loin
cobayes des colonies
doux petits musiciens
Soleils adolescents de la porte d’Italie
Boumians de la porte de Saint-Ouen
Apatrides d’Aubervilliers
Brûleurs des grandes ordures de la ville de Paris
Ebouillanteurs des bêtes trouvées mortes sur pied
Au beau milieu des rues
Tunisiens de Grenelle
Embauchés débauchés
Manœuvres désœuvrés
Polaks du Marais du Temple des Rosiers

Jacques Prévert - Chanson de la Seine

Soumis par Françoise Polack le mer, 10/11/2010 - 23:00

La Seine a de la chance
Elle n'a pas de soucis
Elle se la coule douce
Le jour comme la nuit
Et elle sort de sa source
Tout doucement sans bruit
Et sans se faire de mousse
Sans sortir de son lit
Elle s'en va vers la mer
En passant par Paris
La Seine a de la chance
Elle n'a pas de soucis
Et quand elle se promène
Tout le long de ses quais
Avec sa belle robe verte
Et ses lumières dorées
Notre-Dame jalouse
Immobile et sévère
Du haut de toutes ses pierres
La regarde de travers
Mais la Seine s'en balance

Noël des ramasseurs de neige - Jacques Prévert

Soumis par Françoise Polack le mer, 10/11/2010 - 23:00

Nos cheminées sont vides
nos poches retournées
ohé ohé ohé
nos cheminées sont vides
nos souliers sont percés
ohé ohé ohé
et nos enfants livides
dansent devant nos buffets
ohé ohé ohé
Et pourtant c'est Noël
Noël qu'il faut fêter
Fêtons fêtons Noël
ça se fait chaque année
Ohé la vie est belle
Ohé joyeux Noël

Mais v'là la neige qui tombe
qui tombe de tout en haut
Elle va se faire mal
en tombant de si haut
ohé ohé ého

Pauvre neige nouvelle
courons courons vers elle
courons avec nos pelles