Arthur Rimbaud - Sensation

Soumis par Françoise Polack le lun, 08/11/2010 - 23:00

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue,
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, heureux comme avec une femme.

 

[1854-1891]

Jean-Pierre Siméon - Le présent

Soumis par akira le lun, 08/11/2010 - 17:00

Mais enfin dites-moi
qu'est-ce que c'est
le présent
où ça commence où ça finit
comment ça se dessine est-ce
un point un cercle un trait
une lumière qui s'éteint
et toujours recommence
est-ce comme le vent
qui est là sans y être
l'oiseau qui chante à la fenêtre
et qu'on ne voit jamais ?

Est-ce ces guillemets
la porte qui s'ouvre
la porte qui se ferme
entre j'arrive et au revoir
est-ce une heure est-ce un lieu
une parole un geste un sourire ?