L’outre-mer : une biodiversité d’importance mondiale

Soumis par Françoise Polack le sam, 21/03/2009 - 00:00
UICN

Avec l’outre-mer, la France est présente dans 4 des 25 points chauds de la biodiversité mondiale : les Caraïbes, l’Océan indien, la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie.

Avec la Guyane française, elle possède également plus de 7 millions d’hectares de forêt primaire en Amazonie, 1 des 3 zones forestières majeures de la planète.

Le domaine maritime français est le 2e du monde avec 11 millions de km2. Il abrite 10 % des récifs coralliens et 20 % des atolls de la planète. Mayotte possède un des rares lagons à double barrière, visité par 17 espèces de mammifères marins…

Les Terres Australes et Antarctiques Françaises abritent les communautés d’oiseaux marins les plus diversifiées au monde.

• L’affiche L’outre-mer, une biodiversité d’importance mondiale (pdf - 480 ko).

 

Les richesses écologiques de l’outre-mer sont immenses mais menacées. De nombreux écosystèmes sont dégradés ou subissent de fortes menaces. Les récifs coralliens sont endommagés à hauteur de 10 à 80 % selon les régions.

En Nouvelle-Calédonie les forêts tropicales sèches ne couvrent plus que 1 % de leur superficie initiale… Les aires marines protégées ne couvrent que 0,0001 % du domaine maritime.

La France est ainsi au 4e rang pour le nombre d’espèces animales menacées et au 9e rang pour les plantes, selon la Liste Rouge de l’UICN.

La biodiversité est un enjeu économique, social et culturel majeur en outre-mer. Elle est au coeur de l’identité culturelle, mais aussi d’activités économiques majeures comme le tourisme,la pêche ou même la perliculture. Au cours des dernières années, une prise de conscience a commencé à émerger, mais aujourd’hui une large mobilisation est nécessaire.

Source : UICN