Victor Hugo - Le vagabond

Soumis par Françoise Polack le jeu, 18/11/2010 - 23:06

J'ai fait à pied de longues routes,
Marchant la nuit, craignant les voix,
Plus rempli d'ombres et de doutes
Que la bête fauve des bois.

L'eau des chemins mouillait mes guêtres ;
Las, je tombais sur de vieux bancs,
Je regardais par les fenêtres
La gaîté des âtres flambants.

J'entendais rire sous le chaume
Les paysans à leur repas ;
Un étranger est un fantôme,
Les murs ne le connaissent pas.